Le Human Design est un merveilleux outil de connaissance de soi.

Il y a, cependant, des écueils à connaître afin de ne pas sauter les deux pieds joints dedans, notamment quand on le découvre.

Le principe du Design Humain est de revenir à votre véritable nature en enlevant progressivement les différentes couches de conditionnements que vous avez reçues depuis votre naissance, que ce soit de vos parents, de votre famille, de l’école ou encore de la société.

Et, pourtant, j’observe que certaines personnes se remettent aussitôt dans de nouveaux conditionnements, qui sont ceux du Design Humain.

Dans un précédent article, j’aborde d’ailleurs les erreurs que vous pouvez faire avec le HD, et celle-ci en fait partie.

En fait, lorsqu’on découvre le Human Design, on y entre souvent par la connaissance des types énergétiques.
Il faut savoir qu’il y a 4 grands types (plus 1), ce qui engendre nécessairement des généralités puisque l’humanité est catégorisée seulement selon ces 4 possibilités.

Aujourd’hui, je voudrais donc parler de ces généralités de chacun des types qui peuvent vous conduire à de nouvelles croyances ou conditionnements.

Les idées reçues sur le Générateur

Idée reçue 1 : Le générateur a tout le temps de l’énergie et peut travailler quand il veut.

Alors, effectivement, c’est un type qui a beaucoup d’énergie mais à partir du moment où il adore ce qu’il fait !

Combien de Générateurs sont fatigués, voire épuisés parce qu’il font un travail qu’ils n’aiment pas.

Parmi les personnes qui tombent en burn-out, il y a souvent des Générateurs qui ne se sont pas écoutés et qui n’ont pas osé poser leurs limites en disant « non » à leur patron, par exemple.

Idée reçue 2 : Le Générateur est quelconque.

Comme il représente 70% de la population avec le Générateur Manifesteur, le monde fonctionne en grande partie selon son type.

Ce n’est pas parce qu’il s’adapte plutôt bien à la société qu’il n’est pas unique, original ou créatif.

Au contraire, il a très gros potentiel de créativité et c’est d’ailleurs grâce à lui que les projets prennent vie dans la matière.

Lorsqu’il suit sa joie, qu’il est dans le plaisir de faire et qu’il entretient son feu intérieur, il peut créer des projets qui brillent et illuminent les autres par leur enthousiasme.

Les idées reçues sur le Manifesteur

Idée reçue : le Manifesteur est fermé ou autoritaire.

Avec le Manifesteur, souvent, c’est « ça passe ou ça casse », on peut autant le mettre sur un piédestal que de l’en faire descendre.

Alors oui, son aura est fermée et repoussante (ces termes sont aussi à prendre avec discernement) mais c’est parce que c’est quelqu’un d’indépendant, qui veut qu’on le laisse tranquille, qu’on ne lui dise pas ce qu’il doit faire, et ce qu’il recherche avant tout, c’est la paix.

Ça ne l’empêche pas d’avoir besoin d’interaction avec les autres ou d’être sensible et avoir de l’empathie pour eux.

Les idées reçues sur le Générateur Manifesteur

Idée reçue 1 : Le GM est quelqu’un d’excité, multipotentiel ou hyperactif.

C’est vrai qu’il a beaucoup d’énergie et qu’il peut avoir plein de passions différentes mais cela ne fait pas forcément de lui quelqu’un de surexcité, qui saute dans tous les sens ou qui a des activités à revendre.

Ce peut très bien être une personne calme et posée, c’est d’ailleurs plutôt ce que je suis 😉

Idée reçue 2 : Comme le Générateur, le GM n’est jamais fatigué.

S’il ne fait pas quelque chose qu’il adore et qu’il n’éprouve pas de satisfaction, il peut parfaitement être fatigué ou passé par un paresseux et ne pas avoir envie de se lever le matin.

S’il n’ose pas poser ses limites et dire « non », il peut aussi très bien partir en burn-out.

Les idées reçues sur le Projecteur

Comme il y a souvent un manque de compréhension concernant ce type, je vais l’expliquer un peu plus.

Idée reçue 1 : le Projecteur doit attendre l’invitation et ne rien faire.

La stratégie du Projecteur est d’attendre l’invitation.
Et bien combien de Projecteurs, dans l’entrepreneuriat, n’osent plus rien faire parce qu’ils attendent d’être invités quand ils ne se cachent pas derrière cette stratégie afin d’éviter de sortir de leur zone de confort.

L’idée, pour le Projecteur, n’est pas de ne rien faire et d’attendre que les opportunités arrivent mais au contraire, de montrer son expertise et en quoi il peut être la bonne personne afin d’enclencher l’invitation.

En fait, il a besoin d’être reconnu et invité pour donner sa guidance afin de ne pas vivre l’émotion de l’amertume.
Si la personne ne le reconnait et ne veut pas de ses conseils mais qu’il lui donne quand même, le Projecteur risque effectivement de se sentir amer.

Il s’agit donc bien, pour lui, d’être actif dans le processus en montrant, par exemple, de quelle façon il peut aider les gens afin de se faire invité.

Par contre, il est aussi important qu’il sache que cette stratégie est à respecter si son besoin de reconnaissance est en jeu et s’il risque de ressentir de l’amertume.
S’il se reconnait déjà lui-même, il peut très bien faire ce qu’il veut !

Idée reçue 2 : le Projecteur n’a pas d’énergie et doit travailler 3 heures par jour maximum.

Le projecteur a effectivement une énergie fluctuante et il a davantage besoin de repos qu’un type énergétique.

Mais à partir du moment où il connait son rythme et qu’il prend soin de son énergie, il a une capacité de concentration et de focus très importante.

Alors qu’un Générateur peut passer beaucoup de temps à travailler, le Projecteur est aussi productif et efficace mais sur une courte période.

L’idée n’est pas de se fixer sur le nombre d’heures mais d’observer le temps de concentration qu’il peut garder.

Les idées reçues sur le Réflecteur

Idée reçue 1 : le Réflecteur est vulnérable.

Le Réflecteur est le seul type à avoir tous ces centres énergétiques blancs (non-définis), cela signifie qu’il a davantage d’ouverture aux influences extérieures que les autres types.

Mais cela ne veut pas dire non plus qu’il est plus vulnérable qu’un autre, au contraire, c’est le type le plus résilient parce qu’il a ce potentiel de sagesse en lui qui lui permet de rebondir plus facilement.

De plus, son aura est là pour refléter les autres comme un miroir mais elle est également là pour le protéger de leur énergie.

Idée reçue 2 : le Réflecteur n’a pas d’énergie et doit travailler peu.

Comme pour le Projecteur, son énergie est fluctuante, mais cela ne signifie pas qu’il n’en a pas.

L’idée n’est pas de se cacher derrière ces fluctuations d’énergie pour ne rien faire, d’ailleurs, je connais des Réflecteurs qui travaillent beaucoup, parfois bien plus que des Générateurs.

Il est important qu’il observe ses rythmes et qu’il prenne soin de son énergie afin d’en maximiser le potentiel.

Pour conclure sur les idées reçues dans le Human Design

Le Human Design est un système hyper intéressant pour revenir à votre nature profonde et mieux vous connaître mais il est primordial de l’aborder avec discernement et esprit critique car sans cela, vous risquez de vous perdre un peu plus alors même que vous vouliez davantage vous révéler.

D’ailleurs, si vous souhaitez découvrir votre Design avec discernement, je propose des lectures individuelles de votre charte, ce sera avec grand plaisir que je ferai la vôtre !


Les articles similaires :